Produits innovants phares

Omya dans l'alimentation, les pharma et les cosmétiques

Le dernier développement qu'ont produit les R&D est une ligne de produits pharma – une nouvelle famille de particules passionnantes, de qualité alimentaire et pharmaceutique. Elles ont été développées pour jouer les premiers rôles, comme excipient vraiment multifonctionnel en pharmacologie, comme matière porteuse pour une libération maîtrisée dans des applications alimentaires et cosmétiques, et comme adjuvant en immunologie – sans compter d'autres applications.

Omyafloc

Le développement de particules poreuses présentant d'excellentes propriétés d'adsorption et d'absorption est en train de conduire à des développements très utiles pour le traitement des eaux usées. Cela permet de se passer des polyacrylamides et de leurs dérivés ainsi que de remplacer des composés d'aluminium.

Améliorateurs de biocides Omyasmart

L'utilisation des biocides est soumise à des restrictions légales croissantes. De plus en plus souvent, les valeurs maximales réduites autorisées deviennent inférieures à la dose efficace. Cela oblige des industries à remplacer leurs biocides standardisés.

Les améliorateurs de biocides Omyasmart sont des composés qui n'ont pas en eux-mêmes d'activité biocide. Ils augmentent toutefois l'activité des biocides, permettant d'utiliser ceux-ci en moindre quantité.

Préservants Omyasmart exempts de biocides

Les préservants Omyasmart exempts de biocides sont des concepts de préservation des produits qui n'ont pas besoin de biocides. Un mélange de composés chimiques inoffensifs change l'environnement microbien du produit et le rend peu accueillant pour la prolifération et l'altération microbiennes.

Omyasmart RASOS – un système de détection de champignons pathogènes pour les plantes

En agriculture, les monocultures sont très exposées aux maladies, notamment causées par des champignons. On les traite généralement par des fongicides à large spectre, sans connaître l'agent causal. Si l'on connaissait le pathogène cible, on éviterait des traitements inadéquats et réduirait le besoin en fongicides.